Nouvelle cellule d’écoute pour étudiant·es

Nouvelle cellule d’écoute pour étudiant·es

Contactez nous pour vous rendre à nos permanences.

La Maison des Initiatives Étudiantes de la Ville de Paris ouvre en partenariat avec l’association Elle’s Imagine’nt une cellule d’écoute pour les étudiant.es victimes de violences sexistes et sexuelles.
En France, 1 femme sur 7 est ou a été victime de violences sexistes et sexuelles au moins une fois dans sa vie dont 45% avant ses 18 ans.
1 homme sur 25 est ou a été victime de violences sexuelles dans sa vie dont 75% avant ses 18 ans.

Il est essentiel de ne pas rester isolé·e

Permanence sur et sans rendez-vous tous les mardis de 16h à 20h et tous les jeudis de 14h à 18h. Possibilité de rdv : celluledecoute@ellesimaginent.fr
Le projet Marie Curie

Le projet Marie Curie

Ce projet en partenariat avec les associations du réseau Solidarité Femmes et avec le département d’Île-de-France permet la mise en sécurité en urgence de femmes confinées avec leur agresseur et victimes de violences. Le bailleur Genica met à disposition une résidence étudiante avec plus de 70 logements et 210 places disponibles.

La campagne solidarité entre voisin·es

La campagne solidarité entre voisin·es

Venez en aide à vos voisines  potentiellement en danger et victimes de violences en affichant dans votre hall d’entrée et/ou dans votre ascenseur cette affiche créée en partenariat avec l’association Mémoire Traumatique.

Affiche campagne solidarité entre voisin·es

Dans ce cadre, l’association Mémoire Traumatique met à disposition deux fiches à destination de l’entourage pour venir en aide aux femmes victimes de violences et aux femmes victimes de violence sexuelles sur son site web.

Vous pouvez suivre les liens suivants :

Fiche à destination de l’entourage des victimes de violence.

Fiche à destination de l’entourage des victimes de violence sexuelles.

Les ressorts psychologiques du retrait de plainte chez les femmes victimes de violences conjugales

Les ressorts psychologiques du retrait de plainte chez les femmes victimes de violences conjugales

A titre préliminaire et afin de resituer les ressorts psychologiques du retrait de plainte, il convient de rappeler les éléments plus généraux sur les limites de la procédure pénale telles qu’expliqués par Marick Geurts, de la Fédération nationale Solidarités Femmes, dans son article paru dans la revue Actualité juridique famille (n°12 de décembre 2003).

Read more »